La pension complémentaire

La pension légale a le mérite d’exister mais est souvent un peu « courte » pour subvenir à tous vos besoins une fois l’âge de la pension arrivé.  Un complément de revenu serait le bienvenu.  Pour les salariés une pension complémentaire est généralement proposée par l’employeur. C’est ce que l’on appelle le deuxième pilier du système belge des pensions.

Les indépendants ont également la possibilité de se constituer une pension complémentaire.  C’est la Pension Libre Complémentaire pour Indépendant (PLCI).  Les indépendants sont vivement encouragés à se constituer cette pension complémentaire pour des raisons financières évidentes, mais aussi pour des raisons fiscales car les primes versées sont déductibles de leurs revenus imposables.

L’épargne individuelle

Vous estimez que votre pension légale, à laquelle s’ajoute éventuellement une pension complémentaire, ne sera pas suffisante pour vous assurer une retraite paisible ? Deux possibilités s’offrent encore à vous pour compléter la manne financière destinée à votre retraite : le troisième pilier et le quatrième pilier.

Fiscalement intéressant, le troisième pilier de notre système de pension est relativement populaire. C’est dans ce « pilier » que sont repris l’épargne pension et l’épargne à long terme.  Vous pouvez commencer dès 18 ans à épargner pour votre pension, et cumuler les avantages fiscaux de l’épargne pension et de l’épargne à long terme. En contrepartie de l’avantage fiscal sur les primes versées, l’État prélève une taxe de 10% sur le capital constitué en bout de course.